« Connais-toi, toi-même », une formule maudite?

Gravée au fronton du temple de Delphes, dans lequel la Pythie rend ses oracles, la célèbre inscription Gnỗthi seautόn (Γνῶθι σεαυτόν) aurait, selon la légende philosophique, guidé le destin de Socrate. La pythie aurait dit du premier philosophie qu'il était "le plus sage des hommes". Pourquoi? Parce que Socrate justement, aurait fait sienne la devise … Lire la suite « Connais-toi, toi-même », une formule maudite?

De la religion des anciens grecs – la puissance du polythéisme (1/2)

La religion des grecs nous reste, malgré toute l'admiration que nous avons pour elle, un grand mystère. Ce niveau d'engagement religieux nous est presque impossible à, on n'ose même pas dire comprendre, alors disons simplement, à appréhender. Son mystère et sa résistance à l'esprit rationnel moderne en fait toute la beauté. Polythéisme et religions du … Lire la suite De la religion des anciens grecs – la puissance du polythéisme (1/2)

L’homme qui défiait l’infini -Philosophie et mathématiques

On oppose parfois philosophie et mathématiques. Les mathématiques seraient le royaume de la démonstration parfaitement rationnelle. En plus, ils seraient utiles en nous donnant des formules nous permettant de maîtriser le monde, la matière, et même l'univers. La philosophie serait quant à elle construite sur du sable, incapable de construire un raisonnement. Elle "n'avancerait" pas, … Lire la suite L’homme qui défiait l’infini -Philosophie et mathématiques

La liberté – 1/

La liberté, question centrale de la philosophie La question de la liberté est la principale question de la philosophie. C'est peut-être même la seule question qui ai encore une véritable valeur philosophique. Ce n'est pas, en effet, une question technique, sur la validité du jugement, sur la vérité, ou sur les fondements rationnels des autres … Lire la suite La liberté – 1/

Le finalisme – conclusion /7

Le finalisme a eu longtemps mauvaise presse en philosophie et en physique. L'époque classique, Descartes, Spinoza et jusqu'au premier Kant, celui de la Critique de la raison pure, ont dénigré ce type de causalité. Seul le mécanisme, la cause et l'effet, l'action antérieur expliquant l'action postérieure, a trouver un véritable statut scientifique. Le finalisme, le … Lire la suite Le finalisme – conclusion /7